Un coupon, deux possibilités

Bon, déjà que je tente de reprendre la main sur ce blog, alors si en plus je dois écrire deux articles différents alors que j’ai utilisé le même coupon, où va-t-on?!

C’est un peu le point de départ de ma collection d’automne. A chaque nouvelle saison, je ne sais pas vous, mais pour ma part, je me dis toujours que je vais être organisée cette fois-ci. Que je ne vais pas coudre dans tous les sens juste au coup de cœur. Que je vais réfléchir à mes pièces pour pouvoir les porter les unes avec les autres. A chaque fois. Et donc, cette fois encore, je me suis fait une leçon de morale à moi -même…. Ces deux pièces sont censées être le point de départ d’une collection d’automne…. à suivre!…

J’ai acheté ce coupon de jersey fleuri d’occasion et il était assez grand. Comme tout bon coupon de jersey qui se respecte, je savais qu’il finirait en patron Deer and Doe. Ça n’a pas loupé!

Voilà donc une robe Givre, septième du nom (j’ai presque honte!) ( version 1 , version 2, version 3, version 4, version 5, version 6)….. mais je crois que dans ma garde robe, c’est elle que je mets le plus, alors on peut parler de couture raisonnée au final, non? Bon, ok, non. Et j’ai également réalisé un sweat Ondée dans le but de le mettre avec ma givre d’été noire.

Pas de difficultés, les deux pièces cousues en une heure, c’est royal!

**********

Patrons:

Tissu jersey fleuri d’occasion et chutes de jersey noir pour certains détails

**********

Les baskets avec la robe, c’est pour dynamiser un peu l’ensemble et éviter le potentiel effet mémérisant 🙂

Et je suis amoureuse de mon cygne. Ca se voit non? Des heures et des heures de boulot mais à chaque fois que je le regarde, je me dis que j’ai bien fait!

Et aussi je suis fatiguée et pas maquillée alors merci pour votre indulgence !!!

DSC04450DSC04453DSC04456DSC04458DSC04461DSC04462DSC04464

Publicités

C’est quoi le secret?

C’est la question que vous me posez sur instagram depuis un an maintenant, et de façon récurrente! Alors je vais essayer de vous répondre, en toute humilité, je ne suis pas médecin ni diététicienne…. je ne fais que vous partager ma petite expérience!

Le départ, c’est des années de régimes yoyos depuis l’âge de douze ans (oui oui!), à base de régimes drastiques mais toujours surveillés.

Et le secret? Il n’y a pas de secret!

Voilà en quelques points comment je m’en suis sortie avec ces p******s de kilos!

1- L’alimentation

Evidemment, on ne peut pas y couper… Il faut trouver la méthode qui nous convient pour rééquilibrer: que ce soit un professionnel de santé ou non, toute méthode raisonnable est bonne à prendre. Pour ma part, la méthode qui me convient, c’est weight watchers (je ne suis absolument pas payée pour dire ça ici!). Cela me permet d’avoir un cadre « permissif ». Je ne suis pas très stricte dans ma façon de suivre la méthode: en général, la semaine je respecte le cadre et le week end, c’est relâche sans faire n’importe quoi non plus! Ça me permet de manger équilibré en gardant les petits plaisirs.

2 – L’organisation

Les plats préparés n’ont jamais été trop mon truc, et c’est encore moins le cas. Oui, c’est sans doute pratique mais en général pas très goûtu, et surtout avec de nombreux additifs. Encore une fois, l’organisation est très personnelle. La mienne fonctionne chez moi, mais ne sera peut-être pas efficace chez vous.

Je prépare toujours une liste de menus pour la semaine et je fais les courses (presque exclusivement au marché) en fonction. Je cuisine beaucoup le week end en suivant mes menus, je mets tout ça dans des boîtes et ça fait les repas pour la semaine. Ca permet de manger sain le midi (j’emmène ma boîte au boulot) et de nous éviter la corvée repas du soir du genre « qu’est-ce qu’on mannnnnge? » « je sais paaaaas! » »y a quoi? » » j’ai pas envie, je suis fatigué(e) ». Alors oui, ça fait beaucoup de boîtes dans le frigo!…

3 – Le sport

J’ai toujours détesté le sport. Jamais vraiment trouvé celui qui me plaisait. Depuis que j’habite près de Lyon, j’ai eu la chance de retrouver la nature et du soleil (rigolez pas, je vous assure que ça fait beaucoup). Et j’ai trouvé ce qui me plaît! Au début j’ai beaucoup couru, j’y allais 3 fois par semaine. J’ai beaucoup souffert aussi mais surtout je ne me suis pas découragée. Maintenant je marche (parce que la course à pied est traumatique et que je me suis blessée). C’est devenu vital.

Encore une fois, c’est ce que j’ai trouvé qui me convient mais ça ne sera pas forcément votre méthode! A chacun de trouver ce qui lui plaît pour ne pas se décourager, et surtout prendre du plaisir.

4 – Prendre du plaisir

Tout cela ne doit pas être une contrainte, je l’ai compris seulement maintenant. Il faut prendre tout ça avec philosophie…. Tu n’as pas maigri cette semaine? Il y a plus grave dans la vie! Et tu as sans doute profité! Tu n’as pas pu aller faire de sport? C’est pas grave non plus! Tu as craqué? etc…. J’ai fait tout ça avec légèreté, quitte à prendre plus de temps. Sans pleurer sur la balance. Je prends du plaisir à cuisiner, manger ce que je prépare, sortir dans la nature, me faire bon resto etc!

5 – Réapprendre à s’aimer

Je n’aurais jamais le corps rêvé mais j’ai d’autres qualités, non? Alors j’apprends à « tolérer » mon ventre, à faire avec et à me dire que même si je fais des efforts, il ne sera jamais parfait et que ce n’est pas très grave non plus. Et je me suis régulièrement dit que j’étais fière de moi: même pour 100 g perdus sur une semaine, pour une sortie de sport alors que j’étais fatiguée….

6 – Prendre son temps

J’ai perdu assez rapidement au début, puis plus lentement, et là je stagne depuis un an! Mais cette année m’a permis de me réapproprier mon nouveau corps et je pense que ça a été une phase très importante. A moi maintenant de décider de reprendre sérieusement ou non. J’ai réussi à me stabiliser pendant cette période et j’en suis assez fière.

7 – Le changement

Depuis que je suis à Lyon, j’ai changé de vie. J’ai surtout changé de boulot. Je ne me plaisais plus du tout dans ma vie d’avant. J’ai retrouvé un boulot ici qui me plait énormément, pour lequel j’ai plaisir à me lever le matin et pour moi, c’est très important. Mais pour vous, ça peut être tout autre chose. Il faut essayer de trouver ce qui ne vous convient pas dans vos vies, et essayer de le changer. Bon, je m’arrête là parce que je ne suis pas psy. J’ai aussi une vie sociale différente de celle que j’avais avant, qui me convient mieux. J’ai rencontré beaucoup de personnes merveilleuses, avec qui j’ai beaucoup d’affinités, et que j’ai plaisir à retrouver! D’autres avec qui ça passe moins, mais je ne me force pas à les revoir.

Et on y revient régulièrement, mais j’ai beaucoup changé depuis que j’ai perdu mon père, je pense. Je prends la vie de façon très différente.

8 – Et après?

Après…. J’aimerais perdre encore quelques kilos, mais pas trop…. Et voilà! Si ça marche tant mieux, si non, tant pis. Certes je ne suis pas dans les « codes » esthétiques habituels. Mais est-ce que ça compte vraiment??? Pas pour moi en tout cas. Il y a des choses beaucoup plus importantes que ça…. Ca ne m’empêche pas de m’habiller, de coudre, de vivre une vie normale!

J’espère que cette petite expérience aura pu vous servir! Et si vous avez besoin, je ne suis pas loin!!

**********

Ma forêt magique! – Après ( photo de téléphone, désolée!) – Avant

40536585_450798052075893_1725973101125800669_n(1)33316513_173876393452185_2499995657209643008_ndsc03748

 

 

 

Suùn

Encore un nouveau patron chéri!

Quand Karine m’a proposé de tester Suùn, j’ai craqué immédiatement. Un mélange de simplicité et de petits détails qui font beaucoup.

Et je n’ai pas regretté! J’ai choisi la version longue, tellement agréable pour l’été. Je la voulais dans un crêpe très fluide et un peu pep’s!

Pour l’avoir déjà beaucoup portée (hum….), c’est un pur bonheur!!! Elle aura des petites soeurs pour l’automne dans sa version courte à manches longues. J’aime que les designers proposent plusieurs versions pour un même patron, ça multiplie les possibilités intéressantes.

**********

Patron Suùn de Papillon et Mandarine. Taille 46, mais je pense la couper en 44 pour la prochaine version. J’ai choisi de coudre l’élastique sur l’endroit plutôt que sur l’envers parce que c’est un joli élastique 🙂

Tissu crêpe corail Mondial Tissus: très agréable à coudre.

Passepoil et élastique dorés du marché aux tissus

DSC03994DSC03995DSC03998DSC04006DSC04009DSC04011

L’été ne passera pas sans Hippolyte

Hippolyte c’est la jupe qui ne te quittera pas cet été. Si si je te jure.

Tu t’y vois déjà. Le soleil (le quoi???), le sable chaud, la mer qui vient te lécher le bout des orteils, les apéros sur la terrasse, la gambette moyennement bien épilée => Hippolyte est ton amie, dans une version viscose imprimée d’amour (comme la version de Nathalie avec ces grues !)

Ou encore, le mariage de ta cousine, t’es contente tu revois du monde que tu n’as pas vu depuis longtemps. Mais bon, t’as pas envie de te prendre la tête sur la tenue => Hippolyte est ton amie parce qu’elle est simple, rapide et dans une matière un peut noble, elle peut faire assez chic!

Bref, tu l’auras compris, je suis conquise par Hippolyte, et j’espère que tu le seras aussi!

**********

Patron de jupe Hippolyte taille XL de La Jolie Girafe

Avec ces petits détails: la taille très très haute qui affine les ventres les plus dodus (comme le mien), le petit V au dos, et le gros noeud qui se ferme dans le dos

Tissu lin rouge de mon stock

Haut du commerce et coiffure bad hair day mais que ça ira quand même hein!

DSC03983DSC03985DSC03986DSC03989DSC03992

 

C’est de saison!

Paraît-il qu’on a le droit – enfin – de sortir les vestes de printemps.

Ca tombe bien, dis donc, parce que Karine a justement sorti son patron tout neuf de la veste Billie. Et Billie est vraiment gentille avec nous: elle a une forme sympa, des variantes possibles, des découpes dans tous les sens – du coup, on a le droit d’utiliser tous nos tissus qui vont ensemble, et ça, c’est bon- .

Bon, on est d’accord, je n’ai pas choisi les tissus les plus simples à associer, mais ça se marie pas mal avec ma garde robe malgré tout!

Au niveau technique, elle est plutôt assez simple pour une veste : tout s’emboîte bien comme il faut. Les explications sont claires, concises, dessinées.

**********

Patron Billie de pm-patterns 

Comme il s’agissait d’un test de patron, je n’ai pas fait de modifications. Il faudra que je l’allonge sur la prochaine version pour l’adapter à ma taille.

Tissus: j’ai choisi de vider un peu mon stock et d’utiliser du velours. Velours à pois rouges et canard Toto / doublure trouvée en puces des couturières

**********

Pas de maquillage, photos prises le week end!!!

Hou la jolie prise électrique en bas!!

DSC03957DSC03953DSC03950DSC03949DSC03948DSC03943

Sur la pointe des pieds….

A chaque fois que je tente de revenir, je vous fais tout un laïus sur le pourquoi et le comment de cette absence. Aujourd’hui, je vais vous épargner un peu…. Je n’ai pas d’excuse valable sauf celle de ne pas avoir de photographe (et que prendre des photos seule c’est un peu pénible) (si tu habites Lyon et que tu as envie qu’on fasse des photos…. tu sais où me trouver! 😉 )

Donc je reviens avec une robe. Encore. Ah oui mais celle-ci c’est LA robe. Oui, encore encore. Bon, disons plutôt que ce sera la robe de l’automne-hiver 2017/2018 et qu’il risque d’en pleuvoir tellement je l’aime. Elle est à la fois confortable et féminine mais pas trop habillée. Tout comme j’aime quoi. Merci Phanie des Poupées rousses ( @lesrousses_ sur IG) pour l’idée.

**********

Patrons/ modifications: Association de la jupe Zéphyr et du corsage Givre. Je n’ai rien modifié à la jupe. En revanche, j’ai remonté la taille du corsage d’environ 10 cm. Pour une prochaine version, j’allongerai les manches pour en faire une longueur optimale et non 3/4. J’ai choisi de ne pas utiliser le même tissu pour la bande d’encolure et j’ai utilisé un élastique lurex à la place. J’en ai mis une petite bande aux manches également.

Temps de réalisation (hors reprise du patron): environ 1h. Elle est très rapide en plus! Que demande le peuple?!

Tissu: jersey du marché aux tissus des hollandais à Nancy datant de 2016.

givrezephyr2givrezephyr2-2givrezephyr3givrezephyr5givrezephyr5-2

 

 

La chemise #3

D’une pierre deux coups pour ce projet de #jecoudsmagarderobecapsule2017 du mois de mars.

Raphaëlle de Ready to sew m’a proposé de tester son nouveau patron, Jolène,  qui se trouve être une chemise. J’avoue avoir craqué sur la version en plumetis blanc et surtout ces petites fronces qui font vraiment le charme du modèle. Et puis ça tombait bien pour le défi, du coup….

J’ai d’abord fait un test dans un tissu de mon stock, et j’ai choisi de faire quelques modifications sur ma version définitive.

Les coupons de Saint-Pierre étant partenaires sur ce test, j’ai choisi cette mousseline imprimée, très fine, un peu difficile à travailler… Disons surtout que ce n’était pas forcément un choix très judicieux de tissu pour un projet quand même un peu difficile! Bref, les choses se sont quand même plutôt bien passées.

**********

Patron: Jolène de Ready to sew

Modifications:

  • Agrandissement à ma taille – à savoir que Jolène t’habille jusqu’au 46, ce qui est déjà pas mal
  • J’ai remonté la taille d’environ 5 cm pour obtenir un effet plutôt empire
  • Allongement de la basque d’environ 10 cm –  je suis grande

Pas besoin de modifier les emmanchures qui sont malgré tout surprenantes! Le rendu est assez inhabituel au cours de la couture, mais au final, ça tombe nickel!

Tissus: mousseline Les Coupons de Saint-Pierre.

Temps de travail: environ 3h.

Difficulté: je dirais moyenne. C’est quand même une chemise avec sa patte de boutonnage et son col monté sur pied de col. Mais ayant choisi la version manches courtes, je me suis épargnée le bracelet de manche!

Je porte Jolène ici avec mon Ginger Jean’s posté ici, qui faisait déjà partie du défi #jecoudsmagarderobecapsule2017

Le plus que j’ai adoré: la playlist montée spécialement pour ce patron!

**********

Merci à Raphaëlle pour sa confiance et aux Coupons de Saint-Pierre pour le tissu!

jolene1-2jolene2jolene3jolene4jolene5jolene6-2